Histoire vraie : Burn-out et dépression

Histoire de Mélanie

«Je suis l’aînée d’une famille de quatre. Lorsque j’étais petite, ma mère s’occupait de moi, j’étais sa poupée, elle était toute à moi.  Lorsque mon frère est né, j’avais trois ans et je ne comprenais pas pourquoi elle ne s’occupait plus de moi. Je trouvais cela injuste, j’avais besoin de ma mère, mais elle s’occupait toujours de mon frère, en plus, il était malade durant sa première année. Je faisais tout pour que mes parents me remarquent. J’étais turbulente, je pensais toujours à faire de plus en plus de mauvais coups. Lorsque mes parents me disputaient, j’avais réussi, enfin ils s’occupaient de moi !

Quand mon deuxième frère est arrivé, ce fut pour moi la fin. Je perdais ma mère à tout jamais. Elle s’occupait de mes frères, jouait avec eux.  Mes frères ont été comblés, adorés, cajolés par ma mère, elle les adorait.

Elle me disait « Fais ta grande fille,  fais le ménage, ramasse les jouets de tes frères». Alors j’ai décidé d’être très gentille, je faisais tout pour obtenir l’attention de ma mère. Je me sentais complètement seule et rejetée par ma mère. Mon père était rarement à la maison. Alors je me suis repliée sur moi, je me disais que je ne valais pas la peine, que j’étais nulle. Toute ma vie, je me suis sentie rejetée par mes conjoints, amies, collègues.»

Répercussion sur sa santé

J’ai fait plusieurs dépressions et burn-out. Je donnais tout et encore plus au travail dans le but de me faire reconnaître par mes patrons et collègues. Ce n’était jamais assez, et naturellement mes patrons m’en demandaient toujours plus, encore plus, jusqu’à mon premier burn-out.

Quand j’arrivais, de travailler, je faisais le ménage, le souper, le lavage, la maison était impeccable. Toutes mes amies me disaient comment tu fais pour tout faire, je n’étais jamais fatiguée, et si mes amis ou familles avaient besoin de moi j’accourais pour les aider, les déménager ou faire du ménage. J’étais complètement épuisée, mon mari ne comprenait pas pourquoi j’étais aussi fatiguée.

Je devançais les besoins de mon mari, je les devinais. Mon mari était au petit soin. Afin qu’il m’aime de plus en plus. Je ne voulais pas le décevoir lui aussi. Je m’imaginais que si tout le monde était satisfait enfin on reconnaîtrait qui je suis, on m’aimerait !

Un jour, je me suis effondrée, fatiguée, déprimée, incapable de me lever de mon lit. Le docteur m’a dit : « Vous êtes en burn-out » MOI ! IMPOSSIBLE ! Je ne le croyais pas. Il doit se tromper. Il m’a demandé d’arrêter un mois, je ne l’ai pas écouté, après une semaine je suis retournée au travail.

Je pleurais tout le temps, j’avais honte d’être en burn-out, je m’accusais de ne pas être assez forte. Je m’accusais de décevoir tout mon entourage. Je ne pouvais concevoir que j’étais faible, MOI ! La femme forte de la famille qui a soutenu toujours ses frères ainsi que ma mère malade.

J’ai fait, 3 burn-out en 4 ans, je me suis dit, ça suffit et j’ai pris la décision de consulter Carole et comprendre mes blessures d’enfance, comprendre pourquoi j’avais tant besoin d’être aimée, reconnue, appréciée. J’étais fatiguée de me gaver de tous ses médicaments sans comprendre pourquoi ça m’arrivait.»

Maintenant, j’ai les outils pour me prendre en main, je sais quand je veux trop en faire pour me faire apprécier. Je reconnais qui je suis, je m’apprécie, je Soyez maître de votre vieconnais mes forces et mes faiblesses. Je n’ai plus besoin d’en faire trop pour me faire apprécier par les autres. J’ai enfin trouvé mon estime de moi. J’aime qui je suis ! Quel BONHEUR !!!

Est-ce que cette histoire te touche personnellement ?

  • As-tu vécu plusieurs dépressions ou burn-out?
  • Quel lien peux-tu faire avec ton enfance et ce que tu vis aujourd’hui ?
  • Est-ce que tu vis de la culpabilité? De l’angoisse de n’être pas parfait? De ne pas en faire assez?
  • Peux-tu voir que ton désir le plus profond est d’être aimé et reconnu par tes patrons, collègues, amis ou ta famille?
  • Quelle action prévois-tu faire dans les prochains jours?

Malheureusement, tu ne peux t’en sortir seul ! Il est important de consulter ton médecin et surtout de faire appel à des spécialistes afin de t’en sortir le plus rapidement possible.

Ensemble, on peut y arriver par des consultations et surtout des soins énergétiques afin de libérer les énergies négatives qui créent des blocages énergétiques dans ton corps.

Clique ici pour lire les témoignages des gens comme toi n’en pouvait plus !

Pour de l’aide, une écoute active. Contacte-moi 514.836.5222

«Les troubles anxieux et la dépression figurent parmi les problèmes de santé mentale les plus répandus dans les milieux de travail. On estime que, d’ici 2020, la dépression se classera au deuxième rang des principales causes d’incapacité à l’échelle mondiale, juste derrière les maladies cardiaques».

Les symptômes : L’épuisement professionnel peut se manifester par de nombreux symptômes d’ordre physiologique, psychologique, comportemental ou organisationnel :

Physiologiques

Fatigue et épuisement chroniques, infections virales persistantes, migraines, problèmes de concentration, troubles de sommeil, douleurs et tensions musculaires, problèmes de poids, désordres gastro-intestinaux, blessures dues à des comportements hautement risqués.

Psychologiques et émotionnelles

Dépression, désespoir, impuissance, désillusionnement, ennui, anxiété baissent de l’estime de soi, culpabilité, méfiance, isolement, insatisfaction, frustration, hyperirritabilité, colère, pertes de mémoire, périodes de confusion, découragement, pessimisme, cynisme, ainsi que des mécanismes de défense comme blâme sur les autres, rationalisation, déplacement et projection.

Comportementales

Absentéisme, toxicomanie, impatience, inflexibilité, baisse de créativité et d’initiative, problèmes de relations interpersonnelles, fréquents mouvements d’humeur, contacts superficiels, hyperactivité non productive, réactions excessives, diminution de la tolérance aux frustrations, désintérêt, désengagement, isolement, accroissement des risques pris au travail et dans les loisirs.

Organisationnelles

Baisse dans la qualité de services, climat d’hostilité, de compétition, de méfiance, conflits d’autorité, communication appauvrie, prise de décision ayant tendance à se faire isolément, augmentation des absences pour cause de maladie, augmentation du taux de roulement, retard au travail.

Source : Simoneau, Serge, La problématique du bur-nout, dans Forum sur le burn-out. Briser le cercle vicieux de l’impuissance, CSN, 1989, p. 6-7.

Histoire vraie de maltraitance

Histoire de Marie

« Déjà petite, je n’avais pas ma place dans ma famille.  Ma mère ne pouvait garder mes onze frères et sœurs. Ils ont donc décidé de me placer chez ma grand-mère avec deux de mes frères.  Elle était froide, exigeante, je devais tout faire dans la maison parce que j’étais une fille.  Elle me disait : une femme, ça sert à ça ! «À torcher les hommes et à avoir des p’tits». Chez ma grand-mère s’amuser passait en dernier. J’étais en colère, je ne comprenais pas cette injustice. Je haïssais profondément ma grand-mère. Elle n’était jamais contente, le ménage n’était jamais assez bien fait, elle me frappait et j’avais rarement le droit de sortir.

J’avais hâte de partir de chez elle, je suppliais ma mère de me reprendre. Ma mère était aussi très dure avec moi, elle me disait : «Ma petite fille, tu me remercieras plus tard, tu seras une bonne femme de maison! »

Aussitôt que j’ai rencontré un homme qui m’a accordé un peu d’attention et d’affection, je suis partie enfin de chez moi. J’avais 17 ans, malheureusement j’ai reproduit ce que je connaissais, la maltraitance physique et psychologique. Au début de notre relation, il était gentil, mais lorsqu’il buvait, il me battait, me diminuait, m’insultait. De cette relation, est née le plus beau cadeau que la ma vie m’a donné, ma fille adorable que j’aimais énormément.  Enfin j’avais un petit être qui m’appréciait, m’aimait pour qui j’étais. Je me suis toujours promis que jamais je ne maltraiterais mes enfants. J’ai enfin laissé cet homme pour malheureusement retombé dans les mains d’un charmeur.

J’étais traitée comme une reine avec lui. Des cadeaux, des voyages, sauf lorsqu’il buvait, il me battait et me diminuait. En plus, je ne savais pas que cet homme abusait de ma fille, je l’ai su plus tard et j’ai culpabilisé toute ma vie de ne pas avoir agi rapidement pour sortir ma fille de ce milieu.

Finalement, j’ai laissé cet homme, j’étais sans un sou avec deux enfants. J’ai ressenti toute ma vie de la rage, la rancœur envers les personnes de mon passé. J’en voulais au monde entier, de l’injustice que j’ai vécue avec ma mère, ma grand-mère ainsi qu’avec les hommes de ma vie. J’ai reproduis ce que j’ai connu de mon enfance dans mes relations avec les hommes.»

 Répercussion sur sa santé

Marie a été terriblement malade, une tumeur au cerveau l’a empêché de manger, de s’amuser, de faire tout ce qu’elle aimait faire. Elle était gavée et ne pouvait plus manger. Elle est décédée à 75 ans, amaigrie, vidée. Prisonnière de son corps comme de son enfance.

La culpabilité, la rage, la colère a été présente durant toute la vie de Marie. Elle a reproduit ce qu’elle a vécu dans son enfance avec sa grand-mère et sa mère par la maladie. La colère qu’elle a accumulée s’est transformée en tumeur au cerveau. Son cancer l’a empêché de s’amuser, de manger, de recevoir, de voyager.

La rage et la colère est  notre pire ennemi, elle gruge notre intérieur et va se loger dans un endroit dans notre corps pour nous faire comprendre que nous ne sommes pas dans le pardon, l’amour de soi et des autres.

Elle a aussi reproduit son enfance avec deux de ses trois hommes de sa vie. La méchanceté, l’abus psychologique, le contrôle, l’injustice. Marie était très exigeante envers elle-même, très sévère, comme sa grand-mère l’était avec elle. Elle allait au-delà de ses capacités. Elle ne respectait pas ses limites. Tout pour les autres, mais aucune douceur pour elle.  Dans ses paroles, on sentait toute sa haine, sa rancœur, sa frustration envers ceux qui l’ont maltraités physiquement et psychologiquement.

Inconsciemment, elle s’est autosabotée vers la fin de sa vie. Elle a eu une tumeur au cerveau, qui l’a empêché de vivre pleinement sa vie, car elle ne croyait pas qu’elle méritait l’amour de son dernier conjoint. Il était doux, affectueux, compréhensif mais Marie n’était pas habitué à recevoir autant d’amour autant d’attention.

Nous sommes très puissant ! On se sabote, en mangeant trop, en travaillant trop,  on ne respecte pas son corps. Notre âme nous parle à travers notre corps, écoutez-le, respectez-le.  La bonne nouvelle est que nous pouvons utiliser cette puissance intérieure pour s’autoguérir.

Définition de la tumeur au cerveau : Émotions refoulées, remords profonds, des souffrances du passé que je retourne contre moi. Choc émotionnel et violent relié à une situation ou une personne que j’ai beaucoup aimée auxquelles j’entretiens encore aujourd’hui de la haine, de la rancune, des peurs, de la colère et des frustrations, je dois me dépasser à tout prix! Mon corps réagit fortement et surgit alors une production hors contrôle de certaines cellules du cerveau[1]

Réflexion sur ta vie

Fais-tu des liens avec ce que tu vis et celle de Marie ?

  • As-tu vécu la violence physique avec un de tes parents?
  • Quel lien peux-tu faire avec ce que tu vis maintenant?
  • As-tu une maladie grave ou incurable?
  • Es-tu violent(e) avec tes enfants, conjoint(e)?
  • Comment vis-tu avec cette violence intérieure?
  • Est-ce que tu es bonasse? Une personne qui ne se choque jamais? De peur d’être comme ton parent.
  • Cette colère qui dort en toi se démontre comment dans ta vie de tous les jours? Par l’impatience, la rancœur, la rage au volant, la maladie, la bouderie, la fuite, le silence

Méthode thérapeutique suggérée 

Écris une lettre à ton parent violent en 4 phases.

Commence ta lettre par le prénom du parent violent ou abuseur

  • 1re phase : Tu inscris tout ce que tu n’as jamais dit à ton parent, toute la haine, la colère, dois être écrite, permets toi d’écrire des mots durs, méchants, violents. Il faut que cette colère sorte à tout prix. Cette phase est primordiale pour ta guérison. Prends tout ton temps, ce n’est pas en une journée que ta colère enfouie très profondément sortira. Cette phase peut prendre plusieurs semaines à écrire. Laisse cette lettre à la vue, près de toi et lorsque des ressentiments montent, écris-les. Car la rage et la colère sont les pires ennemis pour ta santé globale.

Lorsque tu sentiras la paix s’installer en toi, lorsque tu sentiras de l’amour envers ce parent. Tu sauras qu’une bonne partie de cette colère s’est libérée.  À partir de ce moment, tu pourras commencer la 2e phase.

  •  2e phase: Maintenant, tu es prêt à écrire toute l’empathie que tu ressens envers ce parent. (L’empathie : Capacité de ressentir les émotions de quelqu’un d’autre, d’arriver à se mettre à la place d’autrui). Essaie de comprendre pourquoi ton parent était violent. Si ton parent n’a jamais parlé de son enfance, c’est un signe qu’il s’est passé quelque chose de grave. Plus tu en sauras sur son enfance, plus tu pourras le comprendre et faire la paix avec ce parent.
  •  3e phase : La réconciliation, le pardon, si tu n’es pas capable de lui pardonner profondément, c’est que la 1re phase n’est pas complétée. Reviens à ta 1re phase et continue d’écrire. Si tu es capable de lui pardonner, écris tout ce que tu aimerais lui dire avec amour sans jugement. Dis-lui que tu comprends maintenant ces agissements, que tu l’aimes inconditionnellement. Si tu te sens capable de lui dire en personne, vas-y. Sinon le pardon se fera quand même par l’énergie qui circule de toi à lui.
  •  4e phase : Ensuite, brûle cette lettre, cela fait partie de ton passé. Va de l’avant, pose des actions pour changer le cours de ta vie, sans rancœur, libre du passé. Tu ressentiras une légèreté, un bien-être profond, une paix intérieure.

L’acceptation, la réconciliation, ne veut pas dire, pardonner le geste, le comportement. Plutôt, devenir empathique avec la personne, la comprendre, lui donner le droit d’avoir posé ce geste envers toi. Maintenant, tu sais que cette personne est blessée tout autant que toi

[1] MARTEL, JACQUES, Le grand dictionnaire des malaises et maladies, Édition ATMA internationales, Québec, 2006, no. Page 126

Tu as besoin d’aide, tu as besoin d’être guidé pour ta guérison ?

Carole Vallée 514.836.5222

QUE DÉCIDES-TU AUJOURD’HUI ? ÊTRE en PAIX, en SANTÉ en HARMONIE

ou ÊTRE MALADE, MALHEUREUX, ENRAGÉ ?

C’est TA VIE, c’est TOI QUI DÉCIDE !

Histoire vraie d’abus sexuel

Dans les mois qui suivent, vous recevrez mensuellement des faits vécus qui pourront sûrement vous aider dans votre cheminement ! Les noms ont été changés afin de protéger l’anonymat des personnes. Vous serez émues par ces histoires et sûrement que quelques-unes vous toucheront personnellement par la similitude de ce que vous vivez présentement. Vous retrouverez des outils et des suggestions pour vous aider à cheminer dans vos épreuves.

Ce mois-ci : ABUS SEXUEL qui peut-être la cause de certains cancers, d’un surplus de poids, d’un problème de peau…

 Histoire de Mathilde

Quand j’avais 6 ans, mon oncle me gardait régulièrement lorsque ma mère sortait. Un soir, il est venu me rejoindre dans mon lit. Je ne savais pas ce qui se passait, si c’était correct, je l’aimais et l’admirais tellement, c’était mon premier amour d’enfance. Je faisais totalement confiance à mon oncle, il était si gentil, il me donnait des cadeaux, m’amenait à la ronde.

J’ai été tellement déçue qu’à partir de ce jour, j’ai décidé de ne plus faire confiance aux adultes. J’ai tout raconté à ma mère, elle s’est mise à pleurer et m’a dit qu’elle avait vécu la même chose avec son père. Personne n’a parlé de cette situation et c’est tombé dans l’oubli.

Je me suis renfermée, j’ai étouffé cette détresse. Je ne me sentais pas assez importante étant donné que personne n’a pris ma défense. Mon mal-être grandissait au fur et à mesure que je grandissais. Toute ma vie, j’ai été à la recherche du véritable amour, de la tendresse, je ne disais jamais NON aux adultes de peur de les perdre. Je ressentais de la rage, de la colère, de la frustration (toutes ces émotions causent le cancer) et je ne savais pas pourquoi j’étais toujours enragée.

J’avais peur lorsque j’étais seule chez moi, je paniquais facilement, je fermais les rideaux, je me sentais toujours observée. J’étais incapable de me laisser aller en amour de peur de me faire avoir, de me faire trahir par les gens que j’aime.

Les répercussions sur la vie de Mathilde!

Lorsque Mathilde est venue me voir, elle avait reçu un diagnostic de cancer 3 mois auparavant.  Elle recevait des traitements pour des fibromes qui revenaient toujours malgré les soins reçus.  Elle avait un surplus de poids surtout au niveau des hanches et du ventre (protection inconsciente d’avoir été abusée sexuellement). Elle voulait comprendre pourquoi elle avait un cancer et qu’elle ne trouvait pas l’amour.

Après avoir fait ensemble différentes méthodes d’introspection, Mathilde a été stupéfaite des résultats. Elle n’avait jamais fait le lien entre son agression et les fibromes ainsi que son surplus de poids. C’est à ce moment que le déclenchement de son éveil et de sa guérison émotionnel a débuté.   Vous verrez plus bas les exercices, les solutions et les résultats de sa démarche.

Définition des fibromes : Choc émotionnel, abus du passé, sentiments de culpabilité, de honte, confusions intérieures refoulées depuis très longtemps. Ces confusions ont formé des masses. La personne vit un vide intérieur qu’elle veut combler en mangeant souvent trop. Elle vit dans la fuite. Rancœur face à une personne de son passé. Ces sentiments d’impuissances et attitudes négatives prennent forme en solide, sous forme de fibrome. Extrait du Livre Malaise et maladie, de Jacques Martel .

Les solutions possibles :

Bien sûr, nous connaissons tous les méthodes traditionnelles qui sont excellentes. Il est important de faire aussi un cheminement personnel en collaboration avec ces traitements que vous recevez. Votre corps vous parle, votre maladie vous indique que vous n’êtes plus à la bonne place, que vous devez agir avant qu’il soit trop tard. Ce cheminement, cet éveil de conscience vous aidera grandement à votre guérison.

Revenons au cas de Mathilde, et les solutions possibles.

1- Mathilde devait dénoncer son oncle, mais elle ne se sentait pas capable de le faire. Je lui ai suggéré d’écrire une lettre qui se fera en 4 phases.  La première phase : Écrire toute la rage, la déception qu’elle ressentait envers son oncle et ces parents. Elle devait décrire sa colère, l’impuissance qui la paralysait.  Le but d’écrire une lettre est d’extérioriser ces émotions qui sont très nocives et provoquent des maladies graves.   La 2e phase :  Devenir empathique envers son oncle qui a sûrement vécu la même chose. Elle a écrit toute la peine, l’empathie qu’elle ressentait pour lui, car il n’avait pas eu la chance de guérir de son cancer. La 3e phase :   Le PARDON, sans cette phase, la guérison peut-être plus difficile. Mathilde a pu lui pardonner ces gestes ainsi qu’à ces parents. Ensuite, elle a brûlé sa lettre, elle s’est sentie libérée de son passé qui la tourmentait depuis si longtemps. Elle a pu passer à l’étape de sa guérison.

2-J’ai fait 3 soins énergétiques, qui ont dilués, transformés les énergies négatives en nouvelles énergies positives ce qui a pour effet d’élever le taux vibratoire qui ont aidé grandement aux traitements médicaux.  Les fibromes sont des énergies négatives qui ont pris forme dans les organes sexuels. Donc nous avons fait de la visualisation des fibromes qui étaient situés aux organes génitaux et Mathilde a pu parlé à ces formes. Elle a comprise ce pourquoi les fibromes étaient présentes dans son corps.

3-En plus, Mathilde avait un problème d’obésité. Elle a pris conscience que son problème provenait de sa protection inconsciente, qu’elle accumulait dans ses pensées profondes. Elle mangeait beaucoup afin de combler un vide intérieur. Elle voulait cacher la honte de l’agression. Elle prenait du poids pour prendre sa place afin de s’affirmer.  (Toutes pensées, émotions négatives ou frustrations que nous alimentons intérieurement se transforment en graisse). Elle a mis une distance entre elle et l’agression ce qui lui a permis de perdre 30 livres sans aucun régime alimentaire.

Aujourd’hui, Mathilde a trouvé l’amour, elle est enceinte et libérée d’un poids qu’elle portait depuis longtemps.

C’est possible de s’autoguérir par le cheminement personnel et les soins traditionnels.

Soyez maître de votre vie en étant conscient que votre corps vous parle par la maladie et les épreuves.

TON INTROSPECTION : Vis-tu une situation semblable ? Prends-tu du poids facilement ? As-tu un cancer ?

Les questions à te poser pour le surplus de poids :

  1. Qu’elles sont les bénéfices que je retire du fait d’avoir un surplus de poids?
  2. Quels sont les dangers qui me guettent si j’atteins mon poids idéal?
  3. Est-ce que je serai plus attirante pour les hommes?
  4. Est-ce que je serai obligé de dire NON aux avances faites par ces derniers?
  5. Une personne avec un surpoids est souvent qualifiée d’une personne forte de la taille.
  6. Est-ce que j’ai l’impression qu’il faut être forte pour faire face à mon problème ?
  7. Est-ce que tu dois être forte pour faire fuir les prédateurs?

Si tu as un cancer, c’est un signe de ton corps que tu ne fais pas les bonnes choses pour toi.

Les questions à te poser si tu as un cancer :

  1. Est-ce que je vis de la rage, de la frustration, de la colère dans ma vie de tous les jours ?
  2. Est-ce que mes relations avec mes parents ont toujours été tumultueuses ?
  3. Est-ce que j’ai subi l’inceste ? (Peut-être que tu l’as mis aux oubliettes inconsciemment).
  4. Est-ce que j’ai été maltraité dans mon enfance ?

Tout dépend du cancer que tu as, à quel endroit se loge le cancer, les questions peuvent être différentes.

Il est important de consulter un médecin et aussi très important de faire une introspection, de consulter un thérapeute afin de t’aider à te guérir physiquement et émotionnellement.

QUE DÉCIDES-TU AUJOURD’HUI ? ÊTRE en PAIX, en SANTÉ en HARMONIE

ou ÊTRE MALADE, MALHEUREUX, ENRAGÉ ?

C’est TA VIE, c’est TOI QUI DÉCIDE !

Pour de l’aide, une introspection : 514.836.5222 (tu peux consulter mon agenda directement sur mon site)

Pourquoi augmenter son taux vibratoire ?

Vous attirez les autres selon votre vibration, vos pensées, vos agissements, vos paroles vibrent ! Vous lancez dans l’univers des ondes positives ou négatives ainsi les personnes qui sont sur la même longueur d’onde que vous, sont attirés vers vous. Si c’est ce que vous désirez, Bravo ! Continuez sur la même fréquence, sinon changez votre fréquence !

Si vous êtes fatigué, dépressif, malade, c’est un signe d’alarme de votre ÂME. Le message est que vous n’êtes plus à la bonne place, vous devez agir avant qu’il soit trop tard (maladie grave, dépression, anxiété).

Changez de vibration, augmentez votre taux vibratoire afin d’attirer ce que vous désirez.

Comment faire ?

  • Méditez tous les jours un minimum de 5 minutes
  • Recevez des soins énergétiques
  • Alimentez-vous mieux avec des aliments sains
  • Faites de l’exercice, du Yoga, du Tai-chi
  • Suivez des cours sur la transformation de l’ÊTRE
  • Honorez et remerciez votre corps qui vous le rend bien, n’attendez pas qu’il vous fasse signe par la maladie
  • ÉVEILLEZ-VOUS à votre conscience suprême à votre MOI SUPÉRIEUR qui sait tout ce qui est bon pour vous. Votre MOI SUPÉRIEUR communique avec vous par l’entremise de votre intuition. Développez votre 3e oeil et vous recevrez de plus en plus les messages de votre ÂME.
intuition 3e oeil

Comment utiliser son 3e œil ou son intuition ?
Lorsque vous prenez une décision importante dans votre vie. Écoutez votre corps, il vous enverra des signes qui proviendra de votre plexus solaire qui est directement lié à votre 3e oeil. Vous ressentirez alors un bien-être, un calme, une certitude et même parfois des frissons dans tout votre corps. Alors soyez certain que vous avez pris la bonne décision.

Par contre si vous pensez avec votre tête, vous avez peur de vous tromper, vous avez peur du manque, de l’opinion des autres. Vous n’irez pas dans la bonne direction pour votre bien-être et votre chemin de vie.

Comment augmenter votre taux vibratoire, consultez la page http://eveilconscienceuniverselle.com/soin-energetique-premium/soin-energetique/

Si vous avez besoin d’aide ou encore désirez plus d’informations

Contactez-moi  514.836.5222

Les autres sont ton miroir !

Je te propose un exercice rapide efficace et durable qui t’aidera à t’accepter tel que tu es ! LE MIROIR

Regarde la vidéo pour t’aider à comprendre comment fonctionne l’exercice du miroir. Envoie-le vidéo à tout ceux que tu penses qui te juge ou juge les autres, c’est à dire tout le monde.

Nous jugeons les autres tous les jours. Lui, il est SPÉCIAL, Elle prend trop de place au bureau, IL se prend pour quelqu’un d’autre, Elle est égoïste, etc. ATTENTION, tous ces jugements t’appartiennent. La vie t’envoie des personnes qui te côtoient pour te montrer ce qui n’est pas réglé à l’intérieur de toi. Tous les comportements que tu n’acceptes pas de toi, tu ne peux les accepter des autres.

Prenons un exemple : tu juges ton conjoint ou tes enfants d’être paresseux, ils se permettent de se reposer ou de regarder la télé pendant que la maison est tout en désordre. Regardons ce qui t’appartient dans ce JUGEMENT.

3 ÉTAPES IMPORTANTES POUR ta TRANSFORMATION 

1ère : PRISE DE CONSCIENCE

Dans cet exemple, tu ne te permets pas d’être PARESSEUSE, si la maison est en désordre. Ou encore, tu TE juges d’être PARESSEUSE, si tu ne fais pas le ménage lorsque la maison est en désordre. Donc ceux qui se permettent de le faire tu les juges d’être PARESSEUX.

Sûrement, que tu aimerais à l’occasion être paresseuse, mais tu ne peux te le permettre. Donc par cette situation tu viens de prendre conscience de la raison pourquoi tu juges les autres d’être PARESSEUX.

2e étape : OBSERVATION

Observe-toi lorsque la maison est en désordre, est-ce que tu fais le ménage immédiatement, car tu ne supportes pas que la maison soit en désordre. Tu es fatiguée, épuisée, tu ne respectes pas ton corps qui te lance un message de fatigue. Tu es frustrée contre tous ceux qui se permettent de ne rien faire et relaxer.

3e étape : ACCEPTATION – LÂCHER PRISE

Accepte-toi, pour le moment tu n’es pas capable d’être paresseuse lorsque la maison est en désordre. C’est une fausse croyance qui provient de ton enfance, un adulte t’a sûrement dit, que c’est important d’avoir une maison propre, sinon qu’est-ce que les autres vont dire ! La prochaine fois, tu pourras te permettre un petit 30 minutes à ne rien faire bien que la maison soit en désordre.

Pour bien trouver le bon mot du jugement que tu portes envers les autres. Pose-toi la question : je l’accuse d’être quoi ? Si la réponse est : Je l’accuse d’être paresseux, c’est que cette personne est présente dans ta vie pour te refléter la partie de toi qui ne se permet pas d’être paresseuse. Ou encore tu te juges d’être paresseuse si tu flânes lorsque la maison est à l’envers.

C’est un apprentissage de se transformer, il faut être patient avec soi, tu dois changer tes croyances d’enfances. De plus, lorsque tu seras dans l’acceptation, tu verras que de plus en plus tu te permettras d’être paresseuse sans culpabilité. Ainsi tu pourras le permettre aux autres sans jugement. L’ambiance sera meilleure et tout le monde te sera reconnaissant de ce changement. Faites-le pour TOI et aussi pour les AUTRES.

ATTENTION ton EGO, ta petite voix dérangeante te dira que ça ne marchera pas pour toi. Si tu ne trouves pas le lien avec ton jugement, c’est que tu n’as pas le bon mot pour ton jugement que tu portes envers l’autre. Cette méthode a fonctionné pour moi et pour des milliers d’autres, elle est efficace rapide pour une transformation définitive.

Bonne nouvelle ! Toutes les personnes que tu admires sont ton miroir. Le processus est le même, pourquoi les admires-tu ? Tu constateras que les qualités que tu admires chez les autres t’appartiennent. C’est une méthode efficace à appliquer si tu manques de confiance en toi.

Besoin d’aide ! communique avec moi 514.836.5222

Les causes du cancer

La maladie du siècle, le cancer ! Quelles sont les sources du cancer ?

Les comportements, la mauvaise alimentation, manque d’exercice, les dépendances, le manque d’introspection sur tes croyances, tes peurs, tes agissements qui sont aussi la source de cette maladie qui s’immisce à l’intérieur de toi et s’installe sur un de tes organes.

Chaque cancer a sa raison d’être ! C’est ton âme qui crie AU SECOURS, tu n’écoutes pas les messages que ton ÂME t’envoie depuis longtemps. Le cancer est une façon de te réveiller, de t’indiquer que tu n’es pas à la bonne place, que tu ne fais pas les bonnes choses pour toi ! Pourquoi, tardes-tu à soigner tes blessures d’enfance ? Tout part de l’enfance !

Il faut agir rapidement lorsque tu découvres que tu as un cancer. Prends toutes les avenues pour guérir, va voir ton médecin. Suis les traitements suggérés par la médecine traditionnelle. Les médecins peuvent t’aider au niveau physique et mental. Mais toi ! Tu dois trouver la source de ce mal qui t’habite.

Voici quelques pistes qui peuvent t’aider.

  • Refoules-tu tes désirs les plus importants au fond de toi, de peur de paraître égoïste ?
  • Tes peurs et tes croyances sont plus fortes que le besoin de t’occuper de toi. Dans le monde d’aujourd’hui, il est mieux perçu de s’occuper des autres.
  • Te sens-tu coupable de ne pas en faire assez ?
  • Coupable de prendre une journée de congé, juste pour toi !
  • Coupable de dire NON. La culpabilité gruge ton intérieur et ressort en maladie.
  • As-tu souffert du rejet de l’un de tes parents lorsque tu étais enfant ? Cette blessure est la plus souffrante pour l’enfant qui a besoin de ces parents.
  • Tu ne l’as jamais avoué à tes parents, de peur de les faire souffrir. Maintenant, cette souffrance se retourne contre toi. La blessure de rejet est un puissant poison intérieur, si tu ne t’en occupes pas, tu risques de développer un cancer sur un organe qui est touché spécifiquement et qui est à la source de ton mal-être.

La colère, la rage et la rancoeur sont aussi très néfastes pour ton ÊTRE. Plus tu hais ton entourage, plus tu as de la colère auprès de ta famille, plus tu risques qu’un cancer se développe.

La vie t’enverra des situations qui refléteront ton intérieur, ainsi que tes blessures d’enfance non réglées.

La source de tes malaises est provoquée par tes peurs, tes croyances. Voici quelques peurs qui pourront t’aider dans ton Éveil de ta Conscience.

    1. peur de ne pas être à la hauteur
    2. peur de ne pas être parfait
    3. peur d’être égoïste
    4. peur d’être seul
    5. peur de ne pas être aimé (la plus importante et la plus profonde de nos peurs)
    6. peur du manque (d’argent, d’indépendance, d’abondance, d’amour)
    7. peur d’être libre
    8. peur d’aimer
    9. peur de la trahison
    10. peur d’être vulnérable
    11. peur d’en avoir plus que les autres
    12. peur d’être pauvre (qui t’oblige à accumuler ta richesse et ne pas en profiter)
    13. peur d’être riche (qui peut t’empêcher de vivre l’abondance)
    14. peur d’être juger de….
    15. peur d’être responsable
    16. peur d’être victime
    17. peur de ne pas en faire assez
    18. peur de faire des erreurs
    19. et bien d’autres peurs….

Si tu désires en savoir plus, et guérir de tes blessures d’enfance. Contacte-moi, ensemble nous trouverons les outils les plus efficaces à ta guérison spirituelle et par le fait même, à une guérison physique et mentale.

Pour un rendez-vous 514.836.5222

Voici différents témoignages de personnes ont guéris leurs peurs et ont transformé leur vie, 

 

Réponses à vos questions

Depuis que je pratique les Soins Énergétiques Premium, j’observe l’ouverture de plus en plus grandissante de la part de la population.  Vous êtes maintenant conscient de l’importance de l’énergie dans vos vies.  L’importance de libérer vos chakras de toutes vos émotions négatives, vos vieilles énergies usées, vos peurs, vos angoisses qui alourdissent votre énergie et qui vous rendent malade.

Je vais tenter de répondre à un maximum de questions qui reviennent régulièrement. Si je n’ai pas répondu à vos questions, veuillez utiliser le formulaire ci-dessous et il me fera plaisir d’y répondre.

Est-ce que les soins énergétiques sont efficaces pour les maladies graves, tel que le cancer ou autres ?

Oui, certainement, il m’arrive très souvent de rencontrer des clients qui reçoivent des traitements de chimio pour leur cancer. Suite aux soins énergétiques, les traitements de chimio sont plus efficaces. Ces traitements de chimios sont difficiles, vous manquez d’énergie, votre système immunitaire est à plat, vous êtes fatigué.

En recevant des Soins Énergétiques Premium, je quadruple votre énergie, décristallise vos chakras, ceux-ci sont responsables de tous vos organes vitaux et glandes. Ce qui veut dire, que vous vous sentez beaucoup mieux, en pleine forme pour recevoir d’autres traitements de chimios. Le mixte des deux soins vous aide à une guérison plus rapide.

Est-ce que c’est bon pour la déprime et burn-out ?

Absolument ! Si vous êtes en dépression ou burn-out, vous n’avez plus d’énergie, vous n’avez plus le goût de rien. Seulement de rester couché et pleuré. En changeant votre énergie, en augmentant votre champ vibratoire, vous irez de mieux en mieux, seulement 2 à 3 Soins Énergétiques Premium, et vous sentirez la différence. J’ajoute aussi des consultations en relation d’aide qui sont très efficaces. Rapidement vous sentirez un mieux-être, vous serez prêt à aller de l’avant vers vos objectifs. Voici un témoignage d’un de mes clients qui était en dépression. Témoignage de Tawfik de Longueuil

Est-ce qu’on doit nécessairement être malade pour recevoir des Soins Énergétiques Premium ?

Sûrement pas ! Comme dit l’adage, vaut mieux prévenir que guérir ! Soyez prévenant ! Vous verrez une différence marquante de votre énergie ! Si vous êtes en santé mentale et physique,  2 Soins Énergétiques Premium seront suffisants, vous serez en très bonne forme pour passer l’hiver. Vous prenez soin de votre auto avant l’hiver, vous la faites vérifier pour qu’elle roule bien pour cet hiver. Pourquoi ne le faites-vous pas pour vous ?

À quoi servent les chakras ?

Ce sont les roues de la vie, si vos chakras ne fonctionnent pas bien, VOUS n’irez pas bien dans l’ensemble de votre corps physique et émotionnel. LES CHAKRAS SONT AUSSI IMPORTANTS QUE VOTRE COEUR, VOS POUMONS, VOTRE FOIE. Les chakras sont responsables de tous vos organes et vos glandes. Je vous suggère de lire mon article sur l’importance des chakras dans votre vie !

Pourquoi les chakras se cristallisent-t-ils ?

Par le stress que vous vivez, les émotions, les peurs, les croyances qui vous angoisse. Lorsque vous vous sentez coupable, ou vivez des émotions fortes, souvent vous ressentez une boule dans votre plexus solaire. Ce plexus devient engorgé, se cristallise, et cristallise les autres chakras car ceux-ci ont besoin d’énergie pour fonctionner. Ainsi plus vous attendrez pour recevoir des soins énergétiques, plus votre énergie sera à plat et vous serez automatiquement de bons sujets pour attraper des grippes, des allergies, des maladies de plus en plus graves.

Vous voulez changer les choses dans votre vie ? Qu’attendez-vous pour agir ?

Pour rendez-vous 514.836.5222